Le petit Cavadee de Mahébourg 2014

Cette année 2014, le petit Cavadee de Mahébourg est devenu encore plus grand et plus important que l'année dernière. S'il n'atteint pas encore le nombre de participants du grand Cavadee,  il s'en rapproche de plus en plus. De mémoire de Mahébourgeois, jamais on n'avait vu autant de monde pour cette fête religieuse sur le front de mer.

Depuis quelques années, on assiste également à une prise de participation en plus en plus importante des femmes dans la procession et dans le rituel de Cavadee. En 2014, les femmes étaient quasiment aussi nombreuses à faire Cavadee que les hommes.

D'ailleurs dans le public accompagnant et priant avec les pénitents, les femmes étaient majoritaires. Et pour ceux qui ne sont pas habitués à ces rassemblements, les merveilleux saris de toutes ces femmes, multicolores mais à dominante de rose constituent une extraordinaire spectacle riche en couleurs. On ne se lasse pas de contempler la beauté de ce patchwork flamboyant

Cette fête religieuse consiste à se purifier, les fervents se transpercent différentes parties du corps à l'aide d'aiguilles ; ce rituel peut paraitre assez impressionnant. Nous avons aussi remarqué cette année chez les hommes pénitents une tendance à s'infliger des souffrances plus importantes que d'habitude, un peu comme s'ils considéraient et liaient l'importance de la douleur ressentie à la mesure du pardon qu'il leur serait accordé.

Le brahmane (prêtre) a d'ailleurs fustigé les pélerins lors de leur arrivée au temple en leur disant que jamais la religion n'exigeait de tels sacrifices et que cette "course à la douleur" ne correspondait pas aux critères demandés pour ce pélerinage.