Santé

Tout d'abord n'oubliez pas, c'est un soleil tropical, il n'y a pas d'équivalent en Europe.

Toujours bien se protéger du soleil, même à l'ombre, n'hésitez pas sur les indices(au moins 20 le matin ou fin d'après-midi, 40 pour les heures de plein soleil). N'oubliez pas la Biafine, on en trouve en pharmacie à Maurice.
Les plus jeunes enfants devraient toujours se baigner avec un tee-shirt.

N'allez jamais sur un bateau sans vous enduire de crème solaire (indice 40). Pour l'avoir négligé, j'ai dû être soigné avec de la cortisone !!

Accoutumez vous lentement au soleil, portez un chapeau et demeurez à l'ombre au début de votre séjour.

Evitez de boire l'eau du robinet. Préférez l'eau en bouteilles, épluchez les fruits si possible. Les problèmes gastriques sont les maladies qui touchent le plus souvent les touristes à l'île Maurice.

Dans les lacs et les rivières, les excitateurs de bilharziose peuvent être présents. Il est recommandé de ne pas nager dans ces eaux. Les piscines ne présentent pas de risque car elles sont correctement javellisées et bien entretenues.

Une bonne protection contre les moustiques est importante. Protégez-vous par le port des vêtements à manches longues et par l'utilisation des moustiquaires et des crèmes et aérosols. Pour évitez les moustiques dans la maison, créez des courants d'air. L'ennemi public n°1 reste le moustique ! On bombe les parties découvertes 2 fois par jour, en particulier en soirée : ils sont féroces.

Concernant le sida, c'est comme partout dans le monde. Il est nécessaire de se protéger. Le sida est en forte augmentation dans l'île, dû à des problèmes de drogue. Il y a environ 5800 cas reportés, mais on peut estimer les chiffres au triple, voire au quadruple pour avoir une idée de la situation réelle. Selon une étude du ministère de la Santé, 75% de ces séropositifs ont été infectés par voie intraveineuse. De nos jours, quelques 25 nouveaux cas sont enregistrés chaque mois et la maladie se féminise, mais le nombre de nouvelles personnes atteintes de ce fléau serait en progression moins importante que les dernières années (Plus de 50 cas répertoriés chaque mois jusqu'en 2011)

Vaccinations :

Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé pour les voyageurs de plus d'un an en provenance de zones infectées. Le gouvernement de l'île Maurice considère comme infectés les pays et les régions classifiés à fièvre jaune endémique.

Autrement, il est conseillé d'être à jour dans ses vaccins notamment le tétanos, la diphtérie et la polio.